Circuit touristique

Que fait-on d’un Joli Mont?

Il y avait un Joli Mont. Sur le Joli Mont, deux enfants discutaient. Un petit et un grand:

« Que fait-on d’un Joli Mont? demande le petit.
– Un endroit pour rêver! répond l’autre.
– Avec des maisons aux murs en papier pour dessiner.
– On pourrait peindre juste au-dessus un bout de ciel bleu ciel. Et y accrocher des nuages en ribambelles.
– On pourrait le décorer d’un long ruban de paillettes. C’est joli les paillettes. Ça fait cligner les yeux. Des paillettes bleues?
– Si tu veux.  Bleu océan, ajoute le grand.
– J’aimerais aussi un jardin… enchanté!
– Bien sûr.
– Avec des fleurs papillons qui s’envoleraient. Des fleurs bleues. C’est pour aller avec le ciel et le ruban.
– Tout autour du Joli Mont, on sèmerait de la poudre de fée.
– Bleue!
– Tu ne trouves pas qu’il y a trop de bleu?
– Le bleu ça fait rêver.
– Un si Joli Mont ne peut rester seul. Il faut des enfants, beaucoup d’enfants pour le visiter.
– Comment fait-on pour trouver autant d’enfants? demande le petit.
– On a qu’à inventer une histoire. Les histoires ça attire les enfants.
– On imaginerait une histoire qui parlerait du «Joli Mont»?
-Oui et on la déposerait dans un livre.
On fabriquerait des milliers de livres.
-Alors il y aurait des milliers de «Joli Mont»?
-Oui.
-Mais qui raconterait l’histoire du Joli Mont?
-Les papas et les papis, les mamans et les mères-grands.
-C’est vrai qu’ils aiment raconter, approuve le petit.
-Tu sais pourquoi?
-Non. »

Poème de Nicole Testa et œuvre de VORO

  • 290
  • 0