Circuit touristique

Le domaine J.-Adalbert-Landry

C’est à l’âge de seulement 23 ans, en 1911, que M. J.-Adalbert Landry fit construire cette superbe maison.

J.-Adalbert Landry était le fils d’Arthur-Charles Landry, célèbre marchand qui fit construire, en 1907, le Château Landry. En 1918, J.-Adalbert Landry ouvre un commerce d’automobiles et deviendra, en 1926, grossiste en produits pétroliers. C’est en 1921 qu’il a rendu son nom célèbre en inventant l’autochenille, l’ancêtre en quelque sorte de la motoneige. Secondé par son chef mécanicien, M. Antoine Morissette, M. Landry parvient à faire breveter son invention en 1923 au Canada et aux États-Unis. C’est en 1924 que MM. Landry et Eugène Bélisle feront un voyage historique de 400 milles à bord de l’autoneige Landry entre Mont-Joli et Montréal pour présenter cette invention au Salon de l’automobile. De 1924 à 1948, une centaine de véhicules de la même série seront produits. Les entreprises forestières, les médecins et les hommes d’affaires constituaient l’essentiel de sa clientèle.

J. Adalbert Landry fut un homme aux idées novatrices et un inventeur hors pair. Il fut également maire de Mont-Joli de 1931 à 1937, ancien préfet du comté de Rimouski et président fondateur du Club Rotary de Mont-Joli.

Il décédera à 81 ans, le 23 février 1969. Ne manquant pas d’originalité, il avait prévu trouver le dernier repos avec ses deux épouses face à sa maison. Ainsi, en vous retournant, vous verrez sa pierre tombale où figurent les noms de Marie-Stella Marceau, sa première femme, qui décéda à l’âge de 43 ans et de sa seconde épouse, Mme Antoinette Méthot, de 18 ans sa cadette, qui décéda à l’âge de 63 ans, soit six ans avant lui. C’était un homme qui n’abandonnait pas facilement dans la vie et même dans l’au-delà, puisqu’il veille toujours sur son patrimoine.

  • 498
  • 0