Circuit touristique

Des bâtisseurs

Cette œuvre en cinq tableaux représentant un impressionnant survol des défis de la colonisation met en évidence la détermination de nos ancêtres. Le Mont-Joli de 1905 a été érigé au prix d’un travail colossal qui a inspiré aux artistes les cinq volets de la fresque, à savoir :

1) Le défrichage, qui exprime le dur labeur de ces gens installés ici à partir d’un rêve: celui de créer un lieu où tout est possible;

2) Les voies et moyens de communication, qui démontre que Mont-Joli était devenu un centre ferroviaire important dans l’Est du Québec. Il s’agissait aussi du dernier endroit où l’on pouvait faire de grands ravitaillements avant d’atteindre Halifax;

3) Des terres et un majestueux fleuve, qui présente les multiples vallons éparpillés sur le territoire et qui vont rejoindre le fleuve après avoir traversé une campagne prospère. Cette dernière s’étale sur une plaine agricole découpée en lots rectangulaires, héritage du système colonial de l’époque;

4) La construction du clocher: dû à une croissance démographique, la paroisse érigea, en 1923, une église plus grande sur un immense terrain légué par la famille d’Arthur-C. Landry. Ce clocher permettra, à travers les âges, d’avoir une vue panoramique unique sur la vie économique et sociale de Mont-Joli;

5) L’apport des femmes, qui en plus d’être maîtres d’œuvre pour l’éducation des enfants, la cuisine, l’entretien de la maison et l’habillement de la famille, furent inspirantes pour l’inventeur du bas-culotte, M. Bertrand Dandonneau de Tricots Excel. Celui-ci a pu contribuer à l’évolution de l’habillement féminin de toute la planète. Enfin, garde Colette Julien, sage-femme qui, en 1960, célébrait le 2500e accouchement. Aujourd’hui, la maison des naissances de Mont-Joli porte son nom.

Conception et réalisation :

MuraleCréation et Sautozieux

  • 325
  • 0